Correction des examens : La longue attente des correcteurs

0
1481

Examens officiels 2020

Des frais de correction toujours attendus

Depuis la publication des en août 2020, des enseignants ayant pris part aux corrections du baccalauréat, du probatoire et aux délibérations du baccalauréat n’ont pas encore été payés. 

Par Josiane Afom 

La session d’examens officiels 2020 est entièrement bouclée depuis août 2020 par la publication des résultats du probatoire de l’enseignement secondaire général. Et même, la session 2021 est lancée depuis quelques mois avec les inscriptions des candidats aux différents examens officiels. Seulement, certains enseignants ayant pris part à la session 2020 du baccalauréat et du probatoire, des examens organisés par l’Office du baccalauréat du Cameroun (Obc) sont mécontents. Ces enseignants rencontrés dans les artères de la ville de Yaoundé se plaignent du fait que plusieurs mois après clôture desdits examens, les frais de correction du baccalauréat et du probatoire, de même que les frais de délibération du baccalauréat ne soient toujours pas payés dans certaines départements du Cameroun, notamment le Wouri et le Mfoundi.

« Je ne comprends pas pourquoi l’Obc ne paie pas immédiatement les correcteurs après le baccalauréat et le probatoire. Ils doivent toujours attendre des mois après. Pourtant, le paiement des corrections du Brevet d’études du premier cycle (Bepc) est immédiat », se plaint un enseignant de français. De plus, « l’Obc à cette manière-là de fonctionner. Si par exemple au terme de cette session, il paie les enseignants ayant pris part aux corrections dans les sous-centres d’examens situés dans les périphériques, à la prochaine session, ils seront lésés au profit de ceux des centres urbains qui ont été lésés à la précédente session », indique un autre enseignant. « Jusqu’à présent, nous attendons toujours», tranche un autre professeur de mathématique. Si certains n’ont pas d’autres choix que d’attendre, d’autres par contre, pensent à une résiliation. « Après avoir vécu la même expérience pendant plusieurs sessions, j’ai décidé de ne plus prendre part aux corrections et aux délibérations des examens organisés par l’Office du baccalauréat du Cameroun », déclare un enseignant qui a pris part aux délibérations du baccalauréat général.

Ordre de paiement

A l’Office du baccalauréat du Cameroun, une source rencontrée affirme que le retard dû au paiement de ces frais ne relève pas de sa responsabilité. « Lorsqu’une session d’examen est lancée, le directeur de l’Obc fait les états financiers de toute la session qu’il dépose à la trésorerie générale.

Lorsque la trésorerie reçoit les ordres de paiement de l’Obc, il décaisse les fonds et met à la disposition des billeteurs de l’Obc sur le terrain. Ces derniers ont les états et les noms de tous les intervenants. Par conséquent, paient lorsqu’ils ont l’argent à leur disposition. Sauf que, à la trésorerie générale, on dit sortir l’argent en fonction des priorités », explique notre informateur. Bien plus, poursuit notre source, « l’Obc a l’argent entre les mains de l’Etat. Tout comme, les frais d’inscriptions ne sont plus directement versés dans les comptes de l’Obc. Depuis l’instauration du paiement électronique, ces frais transitent par le ministère des Enseignements secondaires ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici