Riposte contre le COVID-19 : Les propositions de l’Ajc-prosanté au gouvernement

0
370

Lutte contre le COVID-19 

Les propositions de l’Ajc-Prosanté

Par Sarah Donfack

Depuis le 07 mars 2020 que le premier cas positif a été enregistré au Cameroun, le COVID-19 continue sa propagation sur l’ensemble du territoire national. À cette date, les chiffres communiqués par le ministère de la Santé publique font état de 42 286 cas positifs et 633 décès. Face à cette évolution des cas positifs et des décès, le bureau national de l’Association des journalistes scientifiques et communicateurs pour la promotion de la santé au Cameroun (Ajc-Prosanté) qui a analysé avec minutie la situation épidémiologique au Cameroun entre décembre 2020 et mars 2021, fait certaines propositions au gouvernement.

Ces propositions qui ont été communiquées au cours d’un point de presse donné par l’Ajc-prosanté le 17 mars 2021 portent sur six points essentiels. Il s’agit entre autres, de la décentralisation et l’intensification du dépistage du COVID-19 au sein de la communauté et rendre les résultats dans les 24h ; la promotion et l’intégration des produits issus de la médecine traditionnelle dans la prise en charge du COVID-19 et d’apporter un appui financier aux promoteurs des solutions endogènes. Dans ce sens, l’association dirigée par Joseph Mbeng Boum interpelle le parlement et le chef de l’Etat sur l’adoption et la promulgation d’une loi sur la médecine traditionnelle.

Des membres du bureau national de l’Ajc-prosanté

Par ailleurs, l’Ajc-Prosanté demande aux pouvoirs publics de financer les médias publics et privés pour une meilleure sensibilisation des populations pour le respect des mesures barrières et de distanciation sociale ; de faire respecter par tous les moyens possibles certaines mesures barrières et de distanciation sociale prises le 17 mars et le 09 avril 2020, entre autres, l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes, le port systématique du masque dans les lieux publics, le lavage des mains. A côté de cela, l’Ajc-Prosanté, partant du fait que la vaccination soit considérée comme un moyen supplémentaire de lutte contre cette pandémie mondiale, invite le gouvernement à prendre les dispositions nécessaires pour acquérir un vaccin de qualité, sûr, efficace, répondant le mieux possible au contexte épidémiologique camerounais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici