Construction du centre de vie de Ngoulentang:Une structure qui vise l’amélioration des conditions de travail des transporteurs routiers

0
344

Centre de vie de Ngoulentang

Le Mint veut améliorer les conditions de travail des transporteurs routiers 

Par Paulette Ndong 

Le ministre des Transports a présidé, ce 19 mars 2021, en présence du ministre délégué auprès du ministre des Transports, du ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense, par ailleurs président du Conseil d’administration du Conseil national des chargeurs du Cameroun (Cncc), du gouverneur de la région du Centre, du directeur général du Cncc, des directeurs généraux de l’Autorité portuaire nationale, de l’Autorité aéronautique, du Port autonome de Douala la cérémonie de la pose de la première pierre du Centre de vie de Ngoulentang.

Le Cameroun sert de plateforme de transport de marchandises à destination ou en provenance du Tchad et de la République Centrafricaine. Ces deux pays représentent 70 à 75% du trafic de transit de marchandises et environ 90% des mouvements d’hommes et véhicules impliqués dans ces échanges.

Pose de la 1e pierre par Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe

Le Centre de vie qui sortira de terre, facilitera le trafic des marchandises en transit par une amélioration des conditions de séjour des transporteurs. Bien plus qu’un cadre de repos sécurisé doté des commodités modernes pour les transporteurs routiers, ce Centre de vie va contribuer à la lutte contre l’insécurité routière, à la décongestion du trafic, à la libération des espaces publics anarchiquement occupés, à la réduction des accidents mortels régulièrement observés dans la zone.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici