Fonction publique: Joseph Le en mode sensibilisation

0
717

Bafoussam

Joseph Le déplore l’absentéisme dans la Fonction publique 
Par Robert Nkaké
Le premier cliché est pathétique. Lorsqu’une dame, institutrice de formation quitte son lit d’hôpital, perfusion en main, pour se plaindre dans les services du gouverneur de la région de l’Ouest. Elle était loin de s’imaginer l’écoute attentive que le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra), devait lui accorder. Absente de son poste lors du recensement du personnel pour cause de maladie doublée du décès de son époux, elle a été suspendue contre toutes attentes de ses fonctions, alors qu’elle avait fourni toutes les pièces y afférentes pour constituer son dossier de justification. Pour elle, les faits remontent au mois de novembre 2020: «Comme je suis fonctionnaire, je m’attendais à une demande d’explication, mais tel n’a pas été le cas; depuis lors, je suis restée sans salaire, malgré de nombreuses bouches à nourrir», rapporte-t-elle. Tout à côté, plusieurs interventions sont axées sur le problème de reclassement, contractualisation, avancement en grade et du profil de carrière. D’autres s’insurgent contre une injustice dont ils sont victimes depuis 18 ans.
Au cours d‘une séance de travail tenue dans la soirée du 22 mars 2021, Joseph Le a marqué son étonnement face au phénomène d’absentéisme qui écume l’administration. Car il n’arrive pas à comprendre par exemple comment un fonctionnaire peut abandonner son poste depuis neuf ans sans faire signe de vie sauf en temps de salaire.
Toute chose qui influence sur les finances publiques. L’on reconnaît que la situation disciplinaire est assez préoccupante et stéréotypée par une certaine complicité manifeste des tiers. Face à cette situation, il a fallu évaluer le niveau de mise en œuvre des mesures de «dématérialisation et de simplification des procédures administratives». Au bout du compte, il en ressort que sur les 16 services proposés, 14 sont déjà en cours d’exécution sur place dont les épreuves orales des concours, prévues sur vidéo conférence. Les deux autres concernent la première prise de fonction d’un agent et le conseil de discipline. Le 23 mars dernier, le patron des fonctionnaires a pris la route de Bamenda, dans le Nord-Ouest, pour un exercice similaire: rapprocher l’administration de ses administrés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici