Centre des handicapés : Le Dg remet des cartes d’invalidité

0
424
dav

Cnrph

Le Dg remet 63 cartes d’invalidité 
Elles permettent, entre autres, la réduction de 50% des frais de scolarité des personnes vivant avec un handicap.
Par Paulette Ndong
Le 26 mars dernier à Yaoundé, l’une des salles de classe de l’école spéciale et inclusive du Centre national de réhabilitation des personnes handicapées Cardinal Paul Emile Leger (Cnrph) est noire de monde. Plusieurs hôtes attendent de recevoir leurs cartes nationales d’invalidité. L’émotion est grande. Le «passeport» est disponible pour 63 personnes vivant avec un handicap. Les bénéficiaires se comptent parmi les pensionnaires, ex-pensionnaires, personnel du Cnrph, apprenants et autres personnes handicapées.
Dans le détail, «26 pensionnaires et ex-pensionnaires, 14 élèves de l’école spéciale et inclusive, 15 apprenants des ateliers d’apprentissage et de la formation professionnelle, un personnel du Cnrph et sept autres personnes handicapées requérantes ont reçu leurs cartes», explique Dr Alexandre Manga, directeur général du Cnrph. Ce dernier ne manque pas de féliciter ses collaborateurs qui ont assisté les bénéficiaires dans la composition des dossiers, un geste qui, d’après lui traduit également en acte la volonté et l’engagement de la direction générale à contribuer au mieux de ses responsabilités à la réalisation des droits des personnes handicapées.
Le Dg Dr Alexandre Manga
Sur place, les multiples tracasseries, la stigmatisation et les abus se conjuguent déjà au passé. « Ce document va beaucoup aider ma fille et moi. Ses frais de scolarité seront réduits ainsi que sa prise en charge médicale», confie un parent ému.

La carte d’invalidité comme le souligne Rachel Sylvie Edimo Mbappe, déléguée régionale des Affaires sociales pour le Centre, confère de nombreux avantages. En effet, le décret d’application de la loi de 2010/ 002 du 13 avril 2010 portant promotion et protection des personnes handicapées prévoit des mesures visant à favoriser l’accès des personnes handicapées à l’éducation, à l’emploi, etc. «Sur le plan de l’éducation et de la formation professionnelle, l’exemption totale ou partielle des frais scolaires et universitaires et l’octroi des bourses sont possibles. Sont donc éligibles les enfants issus des parents handicapés indigents, les personnes handicapées titulaires de la carte nationale d’invalidité et justifiant d’un taux d’incapacité potentiel permanent d’au moins 50%», rappelle madame Mbappe Eyoum qui fait d’ailleurs savoir que l’obtention de la carte est gratuite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici